Tambours en terre : le ghatam

Les tambours en terre font partie des instruments de musique les plus anciens. En effet, les premiers instruments furent souvent des adaptations d’objets destinés à d’autres usages. Les tambours de terre sont à l’origine des récipients comme des cruches. Encore présents dans certaines civilisations comme en Inde ou en Afrique, ils servent d’instruments d’accompagnement. Si le mode de production du son de ces idiophones est très simple, les bons musiciens peuvent exécuter des rythmes très subtils, grâce à des techniques de jeu bien précises. Voici un exemple des tambours en terre : le ghatam.

Instrument de musique en terre : le ghatam

Facture instrumentale

Le ghatam est l’un des plus anciens instruments musicaux de l’Inde. Il est adapté à des tempos rapides. On s’en sert généralement comme instrument d’accompagnement de la grande musique vocale et instrumentale de l’Inde du Sud.

Gatam - ghatam

Gatam ou ghatam : tambour en terre

Le ghatam (gatam ou gatham)est une simple cruche en terre, évasée à col étroit. L’argile dont il est fait est cuite avec de la grenaille de bronze et de cuivre, et un peu de fer. La taille de l’instrument est variable ; à des tailles différentes correspondent des hauteurs de son différentes. La hauteur peut d’ailleurs être légèrement modifiée par une application de terre et d’eau sur l’instrument.

Mode de jeu du ghatam

Le ghatam est généralement placé entre les genoux du musicien, le col du côté de son ventre. Le percussionniste se sert de ses doigts et de ses paumes, mais aussi de ses ongles pour produire différents sons. Le gatam peut aussi se tenir le col face à l’auditoire. Certains joueurs arrivent à produire des variations rythmiques très subtiles.

Tambours en terre : le gatam