La guitare flamenca

Guitare flamenca

Facture instrumentale

Un peu plus petite et plus légère qu’une guitare classique, la guitare flamenca est faite d’une caisse de résonance ovale, légèrement cintrée en son milieu, et d’un long manche.

Pour avoir une bonne guitare, il faut plusieurs sortes de bois : du cyprès pour la caisse de résonance, du pin pour la table d’harmonie, du cèdre et de l’acajou pour le manche. Le meilleur cyprès vient de la région d’Aranjuez, au sud de Madrid ; le pin est celui d’Allemagne, tandis que le cèdre et l’acajou proviennent d’Amérique centrale. Aujourd’hui, beaucoup de guitares sont fabriquées en série mais les authentiques guitares sont réalisées par des artisans. La guitare flamenca mesure environ 50 cm de longueur, 38 cm de largeur et ne dépasse pas 10 cm d’épaisseur.

Les premières guitares flamencas étaient beaucoup moins épaisses puisqu’elles ne dépassaient guère 5 cm et les courbures de la caisse étaient différentes : la partie large était plus large, la partie étroite plus étroite. Aujourd’hui, les proportions se sont harmonisées. Les six cordes sont montées plus près de la table d’harmonie que dans la guitare classique.

L’utilisation d’un capo est la marque d’une grande différence entre guitare classique et guitare flamenca : il s’agit d’une petite barre de bois que l’on ajuste transversalement sur le manche à la hauteur voulue. La pression du capo sur le manche permet d’obtenir différents accords.

Mode de jeu de la Guitare flamenca

La technique de la guitare flamenca est très différente de celle de la guitare classique. Cette différence se remarque déjà dans la façon inconfortable de tenir l’instrument : le joueur appuie l’instrument sur sa cuisse droite tout en le maintenant entre le torse et le bras droit.

La main gauche parcourt le manche pour marquer les accords et la main droite fait vibrer les cordes. Le guitariste se trouve alors dans une position instable. Le guitariste classique, lui, pose son pied gauche sur un petit tabouret et installe la guitare sur sa cuisse gauche qui est surélevée par rapport à la droite, ce qui est plus naturel. Le guitariste flamenco utilise deux techniques : la première, le punteado, consiste à pincer les cordes de la guitare une à une ; la seconde, le rasgueado, consiste à faire glisser les doigts sur les cordes de façon nerveuse, sèche et répétée.

La détente des doigts peut être diagonale, transversale ou circulaire. Cela produit une impression de tambourinage et de roulement d’un grand dynamisme propre au flamenco. Le guitariste peut aussi frapper avec ses doigts, d’une façon très rapide, sur la table d’harmonie comme s’il s’agissait d’un tambour. Il peut également produire des trémolos par une action simultanée du pouce sur une corde basse en même temps que deux, trois ou quatre doigts jouent sur la corde la plus haute.

Enfin, il peut faire des arpèges en jouant le pouce sur une corde basse, tandis que deux autres doigts jouent alternativement sur plusieurs cordes hautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *