Comment aménager son propre studio d’enregistrement ?

La location d’un studio d’enregistrement vous coûte trop cher et vous aimeriez pouvoir enregistrer vos musiques lorsque bon vous semble ? Il existe une solution assez économique si vous êtes un vrai mélomane : créer votre propre studio d’enregistrement chez vous. Voici comment faire.

L’isolation phonique, l’étape cruciale

home-studio

La première étape essentielle à tout aménagement de studio d’enregistrement est l’isolation de la pièce choisie. Et oui, si n’importe quelle pièce peut se transformer en studio d’enregistrement (sauf si vous souhaitez en faire votre métier, dans ce cas il vous faudra scinder votre pièce en deux), il est très important qu’aucun son ne s’échappe de la pièce.

Avant toute chose, il est important que vous définissiez un plan de l’électricité, afin que vous puissiez définir où les prises, les câbles et les luminaires seront placés. Il faut en effet beaucoup d’électricité pour faire fonctionner correctement un studio d’enregistrement.

Or, vous pourriez par mégarde rendre inaccessible une ou plusieurs prises lors de l’isolation phonique. Vous devez également prévoir de laisser une fenêtre libre ou, à défaut, une ventilation fonctionnelle de la pièce (type VMC).

La seconde chose à faire est donc de mettre en place une structure en bois désolidarisée des murs existants et du plafond de la pièce choisie de 10cm. La structure ne doit ainsi avoir aucun contact avec votre logement, mis à part au sol. Le but de cette manœuvre est d’empêcher les vibrations de se propager et de dénaturer votre son. Pour créer cette structure, des bastaings de charpente ou de simples planches en bois font l’affaire.

Une fois votre structure créée, il est temps de passer à l’isolation phonique en elle-même. Ici, rien de bien sorcier : vous devez poser une matière isolante sur votre structure. Il peut s’agir simplement de matelas ou de plaques en liège. Pour les plus bricoleurs, vous pouvez poser de la laine de roche (sur 15-20 cm d’épaisseur) ainsi qu’une couche de plaque de plâtre avec isolation acoustique et enfin de la moquette.

Vous pouvez isoler votre plafond à l’aide de ces même matériaux ou en utilisant des panneaux de bois. Pour le sol, selon l’acoustique de la salle après isolation des murs et du plafond, vous pouvez opter pour du parquet ou de la moquette.

Enfin, si votre pièce comporte des angles (ce qui est très certainement le cas, sauf si vous vivez dans un donjon), il vous faudra casser ces angles à l’aide de votre structure en bois et de votre isolation, en rajoutant des matelas/panneaux en lièges/etc. dans les coins de la pièce. Ceci évitera au son de rebondir.

Les fournitures indispensables

guitare-seche

Une fois l’isolation de votre futur studio d’enregistrement terminé, il ne vous manque plus qu’à installer votre matériel pour que votre pièce soit fin prête !

Disposez un bureau classique avec plateau, sans tours, qui servira à accueillir votre ordinateur et votre petit matériel (micros, câbles, etc.). Ce bureau doit se trouver au milieu de vos enceintes, afin que vous puissiez facilement et rapidement comparer le son qui en sort.

De plus, pour enregistrer correctement vos musiques, vous aurez besoin :

  • D’une table de mixage
  • D’instruments de musique
  • De micros
  • De pédales d’effet
  • D’enceintes
  • D’un casque professionnel

Enfin, pensez à installer un bon canapé moelleux pour vous reposer et réfléchir durant vos pauses ainsi qu’un lampadaire à LED. En effet, les LEDS sont économiques, mais aussi et surtout insensibles aux chocs et aux vibrations dues au son. Elles ne créeront ainsi aucune interférence durant votre enregistrement.

Enregistrer

Un commentaire

  • 27 octobre 2016 - 8 h 42 min | Permalien

    Merci pour votre article intéressant et rempli de bons conseils ! Ce n’est pas facile de construire son propre studio !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *